Ma Photo

novembre 2010

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Ce mois-ci, on recrute...

« B comme dans Bonnes nouvelles | Accueil | Little bit of peace »

jeudi 07 juin 2007

Commentaires

Basduck

Oh, Catherine...

+ +

J'ai pensé à toi aujourd'hui. En fait, il y a quelques minutes; à peu près trois. Disons depuis que j'ai commencé à lire ta note.

C'est que, tu vois, elle m'a fait penser à une cliente du dépanneur qui elle même, en lisant ça, m'a fait penser à toi.

Pensé à toi, donc, par rebond; parce que ton texte m'évoquait la face d'une autre.


Oh, un très joli visage, elle est très gentille. Une grosse femme, grande aussi, et belle; de l'intérieur. ;-)

L'air de rien, ça se reflète! « Elles ont souvent un joli visage. » (Mistral, il ne m'en voudra pas de le citer).

Il me disait ça en parlant d'une jeune femme que j'avais croisée au café Hubert Aquin une fois, avec des amis; je voulais envoyer un de mes amis, Jonathan, plutôt gros, grand, avec un joli visage; comme elle, donc, la crouser.

Mais il était trop timide. De mon côté j'ai initié le contact visuel, l'ai soutenu (parce qu'elle était jolie) et j'ai détourné le visage (parce qu'elle était timide et que moi je me sentais mal).


Au final, c'est un texte très réussit que tu as là. À preuve, le rebond dont je parle plus haut. Ensuite, je suis très triste, je m'ennuie de toi. Un peu.

Finalement, que dirais-tu de mettre ces textes au présent? Ou plutôt, de ne plus les écrire au passé. Peut-être serait-ce un pas vers la fiction?

Il me semble que tes textes nous y invite, mais en tout cas. Il me serait plus intéressant.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.