Renseignements



  • Top Blogues
  • Avertissement
    Veuillez noter que l'hôte du site et les administrateurs ne sont pas responsables des propos tenus par les auteurs, ni de la qualité de la langue
  • Pour participer
    Ce carnet est un site de création collective. Il regroupe les textes de plusieurs auteurs différents tous inspirés d'un thème commun. Le thème est mis en ligne dans la nuit de dimanche à lundi et la date de tombée est le dimanche suivant avant minuit (heure de Montréal). Pour tout renseignement, pour participer ou pour soumettre un thème pour les prochaines semaines:

    Écrivez-nous

Administrateurs

Blog powered by Typepad

« Amour digital (Artefact) | Accueil | Amour digital (G) »

Commentaires

Laurence

ouch ! que dire... magnifique? sûrement. :)

Mamathilde

Merci Laurence!

serge

Ce coup de poing dans le coeur!
Ce don d'amour existe t'il vraiment?
En fait je le savais, mais je ne pensais pas possible de l'exprimer pareillement...
Magnifique disais tu Laurence?
Pas mieux pour moi...

Cali Rise

J'avoue que tu arrives encore à me surprendre. J'aime. Bravo !

Julien Lem

C'est manifiquement bien écrit... De ces textes qu'on aimerait garder sans oser les cueillir, car ils paraissent fragiles comme des coquelicots sous un vent d'automne - ou du Muscadet fraîchement tiré.

Mamathilde

Serge : Je ne saurais dire si ce dont d'amour existe vraiment en dehors de ma prose. Cependant, je cherche la justesse des sentiments. Dans le présent texte, c'est un espèce de collage d'hommes ayant traversé ma vie. Et de la manière dont j'aurais pu les aimer, si j'avais su le faire avec perferction.

Cali : Je te surprends encore? C'est chouette ça!

Julien : Ces compliments si joliment tournés laissent mes mots rougir sur fond d'écran. Merci.

Tubuai

Magnifique, merci pour cette perle de douceur et de sensualité qui nous emmène dans un monde d'amour !!

flo

Vrai, si vrai... Si vrai que les mots pour le commenter restent muets. J'ai lu et relu votre texte, essayant de comprendre pourquoi les mots qui me venaient semblaient tous passer à côté. Ce sont les trois premières phrases qui ont fini par me donner la clef. "Je sentais que le silence des mots serait nécessaire." Ce silence-là, vous avez réussi l'exploit de le préserver jusqu'au delà de l'écran.
En trouvant ce souffle, vous coupez le nôtre. C'est bien trop rare pour ne pas être mériter un authentique "merci".
Flo

Mamathilde

Tubuai : merci à toi de l'avoir apprécier.

Flo : Ayoye! Quelle envolée de compliments! Ça me fait tout chaud dans le coeur.

Je crois fermement que les gestes sont parfois plus éloquents que tous les mots qu'on pourrait mettre dessus pour les expliquer. C'est ce que j'ai tenté de traduire.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.