______________________________________

Dégoussailler : [degusαje]

Étymologie :

v.tr. ce verbe est un dérivé de deux noms communs, gousse et ail, associés au préfixe dé- exprimant une action qui s'effectue en sens inverse ou est annulée. gousse, n.f. réfection tardive (1538) de gose, est d'origine incertaine. D'abord enveloppe des graines des légumineuses, il désigne par analogie de forme un caïeu d'ail (XIII°s.), un ornement architectural (1676), puis le fruit des légumineuses (1701). Attesté en argot au XIX° s. (1865), gousse est peut-être issue de l'ancien français gouce « chienne » (v.1330), féminin de gros chien. L'assimilation de chienne à « femme débauchée » conduit au moderne d' « homosexuelle ».
ail, n.m., d'abord al (XII°s.) avec plusieurs variantes en ancien français, est issu du latin allium. Le mot désigne une plante à bulbe et ce bulbe utilisé comme condiment ou aliment. Dans son emploi principal, le mot connote la cuisine du Sud de la France et de la Méditerranée en général.
Le verbe dégoussailler est apparu pour la première fois en 2005 dans le Sud de la France lors d'une séance culinaire entre un petit garçon de 6 ans et sa mère.

Signification :

I.v.intr. ♦ 1. Ôter la peau des gousses d'ail. V. Peler, éplucher. « Avant de hacher menu l'ail et les fines herbes, commencer par dégoussailler. » « Maman, j'ai fini de dégoussailler, qu'est-ce que je fais maintenant? »(QUENTIN). ♦ 2. fig. et pop. Dégainer son arme : « - La psychologie, y'en a qu'une: Dégoussailler le premier. - C'est un peu sommaire, mais ça peut être efficace. » (BRUNO emprunté à M.AUDIARD).
II.v.tr. ♦ 1. Ôter la peau d'un fruit. « J'ai trouvé des fruits si beaux, que je les ai dégoussaillés. » (VROUMETTE).♦ 2. Enlever les pétales d'une fleur. « Une statue qui imagine le sens du vent, comme si elle dégoussaillait un bulbe de rose à quatre pétales » (OBNI).
III. SE DEGOUSSAILLER v.pron. ♦ 1. Enlever ses atours, ses parures. « Au fur et à mesure que l'automne s'installe, la nature se dégoussaille peu à peu et se prépare à l'hiver. » (VROUMETTE). ♦ 2. Se déshabiller « Avant d'aller au bain, je dois me dégoussailler. » (QUENTIN).♦ 3. Fig. Se débarrasser d'un problème « Papa s'est enfin dégoussaillé des travaux de la salle de bain. » (QUENTIN). ♦ 4. Fig. Se dévoiler, parler de soi. « Bloguer c'est un peu se dégoussailler l'âme devant vous, perdre la pelure et ne vous laissez que le tendre de notre chair rose. » (CATHERINE). ♦ 5. Fig et pop. Réfléchir intensément. « j’ai tenté récemment de décrypter les instructions de montage d’un meuble Ikéa, et franchement, il a fallu que je me dégoussaille méchamment le ciboulot » (TRAOU)
◊. ANT. Remettre, ajouter, envelopper.

Dérivation : un dégoussailloir [degusαjawr] n.m. petit instrument permettant de presser l'ail.

Définition concoctée par la maman du petit magicien, avec l'aide du Petit Robert et du Dictionnaire Historique de la Langue Française d'Alain Rey.

Le carnet de l'auteure